LES LIEUX

Grâce à la convention d’occupation signée entre l’association et la commune en novembre 2019 et au financement communal débloqué pour une première phase, des chantiers participatifs ont vu le jour. Le premier chantier participatif a été préparé en décembre 2019 et s’est déroulé en janvier et février 2020, complété après le confinement par deux chantiers en octobre et novembre 2020 et deux autres au printemps 2021. Ces chantiers permettront, dès levée des contraintes sanitaires, de ré-ouvrir le bâtiment aux publics et de développer les activités de l’association en intérieur dans des locaux dédiés en procédant à une remise aux normes du rez-de-chaussée haut (accessibilité PMR et sécurité incendie) ainsi qu’en quelques installations spatiales. Ces chantiers sont encadrés par Jean-Baptiste Friot, architecte, et les volontaires compétents parmi les membres et sympathisants de l’association (artisans de profession).

La mairie, avec l’aide de l’association, a engagé une demande de subvention qui permettrait de poursuivre avec des travaux de rénovation de plus grande ampleur.

Ce bâtiment public suite aux travaux de rénovation pourrait offrir :

  • 1 espace d’accueil convivial,
  • 1 bibliothèque spécialisée
  • 1 espace d’exposition/médiation/projection/conférence
  • 1 salle de formation avec du matériel de laboratoire pour observations naturalistes
  • 1 espace de recherche et de création
  • 1 espace dédié à l’intendance et l’administration du lieu
  • 1 logement type dortoir pour l’accueil des artistes et scientifiques extérieurs.

LE JARDIN

Associé au bâtiment, il existe un espace jardin qui pourrait faire l’objet d’un projet de valorisation.

L’idée en cours serait de valoriser des variétés anciennes tout en participant à un programme du CRBA de conservation et de partage de semences « redécouverte du patrimoine maraîcher, fruitier, céréalier et ornemental de Chartreuse ».

Ce projet est en cours de construction.

Le jardin doit faire l’objet de l’écriture d’un projet et d’une charte d’utilisation.

Si vous êtes intéressé pour participer à ce projet, contactez-nous à contact@lesmilieux.net

Ancien site hospitalier devenant terrain d’exploration et d’expérimentation.

Autrefois pâturage, puis accueillant des sanatoriums devenus hôpitaux, le site gardera en son sol, dans sa structure végétale et son tracé le souvenir de cette occupation humaine.

Milieu anthropisé malgré sa renaturation programmée, aujourd’hui milieu singulier créé par la démolition, qui sans la prédominance des bâtiments peut aspirer à devenir un parc d’expérimentations multiples (artistiques, paysagères, scientifiques…)

Ce lieu possède déjà toutes les caractéristiques d’un jardin : le projet des Milieux s’appuie sur ce
« déjà-là » pour révéler un parc paysager en mouvement, proposant une gestion créative et évolutive du site par la collaboration de paysagistes, d’agriculteurs et d’éleveurs, de botanistes, d’artistes et d’usagers.

Réponse constructive au processus de déconstruction ou sublimation de la démolition, ce projet de parc paysager se trouve en écho au désir de mémoire des habitants et permet d’envisager le développement d’un tourisme culturel et écologique. Parc sans dessin arrêté, au tracé remis en jeu au gré des résidences annuelles des paysagistes et des jardiniers, dont les interventions ponctuelles auront vocation à se dissoudre dans les dynamiques naturelles en cours.

Le site des établissements offre un terrain d’observation et d’expérimentation exceptionnel. Les résidences de paysage organisées par l’association sont l’occasion de regroupements temporaires autour des questions de l’art, de l’écologie et du paysage.

Sont prévues une ou deux résidences par an au printemps et/ou à l’automne. Chacune sera obligatoirement l’occasion d’une intervention sur site par plantation, entretien du patrimoine végétal existant ou arrachage, participant au fil des ans à l’enrichissement-ensauvagement du parc.

Une convention d’usage est en cours d’élaboration avec chaque propriétaire. Les aménagements du site sont préalablement validés avec la Commune, les propriétaires et la DDT, notamment pour le remodelage de certains terrains, l’entretien des murs de soutènement, la création d’un parking, la responsabilité des routes, la préservation piétonne et la signalisation.

Défrichage sentier / Les Gaudes – Rocheplane / Avril-juin 2019

Une réouverture du sentier oublié depuis le hameau des Gaudes de Saint Hilaire jusqu’au « village fantôme » (habitations disparues de l’ancien hôpital de Rocheplane) a été réalisée via 4 chantiers participatifs de défrichage et de préservation d’un bâti ancien (grangette) permettant de joindre le village à l’ancien site hospitalier.

Ce chantier a permis la valorisation du sentier via le programme « San’art ». Il constitue un premier tronçon de parcours patrimonial pédestre de l’ancien site hospitalier et s’est vu prolongé par le
« Couloir de Versailles » créé en résidence paysage en juillet traversant l’ancien lieu-dit « village fantôme» et permettant de rallier le parc de Rocheplane.

 

CABANE d’observation de la faune

Projet 2022 à construire !

Si vous êtes intéressé pour participer à ce projet, contactez-nous à contact(at)lesmilieux.net